Translating and adapting the English sonnet from the Renaissance to the contemporary period

This collaborative research project, which won specific funding from the Sorbonne Nouvelle, aims at highlighting the metamorphoses of the sonnet – considered both as a form and a genre – through translation and adaptation, from its Italian origins to its incorporation into English culture. We hope to compare these evolutions to those in French, Italian and German poetry.

Our twofold interest in literature and translation will lead us to look at filiations between authors from different eras and linguistic backgrounds. But we will also study the various ways in which poets appropriate forms and patterns through translation, be it juxtalinear or freely adapted. Examining the translations, adaptations and transpositions of this poetic form, we will see to what extent it was used in the construction of French or English national narratives, or subverted in the re-imagining of the individual, for instance according to a new understanding of the self, or of gender. Translation, evolving with time and authors’ practices, gives poets the freedom to rediscover sources and appropriate them.

In order to carry out this project, we intend to cross the viewpoints of specialists of literatures from various eras (Renaissance, 19th century, contemporary) and areas (England, France, Italy) with perspectives developed in translation studies and comparative literature.

In practice, we want to promote the works of PhD students from the University of Paris 3 Sorbonne Nouvelle and associated Universities from Sorbonne Paris Cité. A publication collecting papers written on the occasion of our one-day conferences will be issued, involving not only experienced researchers but also doctoral students, as authors or members of the editorial committee. A second objective is the creation of a website providing news on the project, and offering a synoptic presentation of one poem with several translations and audio recordings.

This project also aims at involving all graduate students. Their translation classes will be an opportunity for them to be immersed into various socio-cultural worlds: translation and creative writing workshops led by teachers and poets invited for the occasion will be organised, sometimes in collaboration with the Maison Internationale des Littératures.


Métamorphoses d’un genre migrateur : Traduction et adaptation du sonnet anglais de la Renaissance à aujourd’hui

Ce projet collaboratif, qui a reçu un financement spécifique de la Sorbonne Nouvelle, se propose de mettre en lumière les métamorphoses du sonnet, envisagé à la fois comme une forme et comme un genre, à travers ses traductions et adaptations depuis ses origines italiennes jusqu’à son incorporation dans la culture anglaise. Nous espérons mettre ces évolutions en regard de celles qui existent ou ont existé dans la poésie française, italienne et allemande.

Notre double préoccupation littéraire et traductologique nous amènera à poser des questions de filiations entre auteurs de différentes langues et de différentes époques, mais aussi à nous intéresser aux différentes manières dont les poètes s’approprient les formes et les motifs par le travail traductif, pouvant aller de la traduction juxtalinéaire à l’adaptation la plus libre. En nous penchant sur les traductions, adaptations et transpositions de cette forme poétique, nous verrons dans quelle mesure elle a pu être mise à contribution dans la construction de récits nationaux (anglais ou français), ou être subvertie pour réimaginer l’individu, à l’aune, par exemple, d’une nouvelle compréhension du moi ou des genres masculin et féminin. La traduction, comprise différemment selon les époques et les auteurs, offre aux poètes un espace de liberté pour redécouvrir des sources ou se les approprier à leur manière.

Pour ce faire, nous entendons croiser les perspectives de spécialistes de littérature de différentes périodes (Renaissance, XIXème siècle, période contemporaine) et aires culturelles (anglophone, française, italienne, comparatistes) avec celles de spécialistes de la traduction.

Très concrètement, ce projet Jeunes Chercheurs a pour but de valoriser les contributions scientifiques des doctorants de Paris 3 et de Sorbonne Paris Cité. Son objectif livrable est l’édition d’un volume collectif établi à partir des communications données lors des journées d’études auxquelles participeront à la fois des chercheurs confirmés, mais aussi des doctorants, tant sur le plan de la rédaction que sur le plan éditorial. La création d’un site Internet présentant l’actualité du projet et permettant une visualisation synoptique de plusieurs traductions d’un même poème ainsi qu’une écoute audio en mp3 est le deuxième objectif livrable du projet.

Sur le plan de la valorisation, ce projet s’envisage aussi en lien avec la communauté étudiante, et en insertion dans le monde socio-culturel, avec la proposition d’ateliers de traduction et d’écriture créative (adaptation) animés par des enseignants et des poètes invités et organisés lors des cours de traduction du Master recherche et/ou en collaboration avec la MiL (Maison internationale des littératures).